top of page
Image1.png

Mobilisation contre l'interdiction d'importation des trophées

Le CIC se mobilise avec tous les acteurs de la chasse et de la protection de la faune contre la proposition de loi visant à interdire l'importation et l'exportation des trophées. Courriers, lettres, rendez-vous... nous nous sommes et restons tous mobilisés !
Tout doit se jouer le 30 janvier 2024 à l'Assemblée Nationale Française.

Portée par Madame la Députée EELV Sandra Regol, la proposition de loi, actuellement débattue à l'Assemblée Nationale, visant à interdire l’importation des trophées de chasse fait l'unanimité contre elle parmi les experts et associations du monde cynégétique qui n'ont eu de cesse de faire entendre leur voix depuis novembre 2023. 

 

Deux arguments sont particulièrement développés par les experts opposants, tant français qu'africains - concernés au premier chef - et qui ont présenté une réponse point par point à cette proposition de loi. Tout d'abord une surtransposition de plus, la France ajoutant ses propres normes - non requises par Bruxelles - aux normes européennes déjà très contraignantes. Ensuite une ingérence néocoloniale de plus, la France imposant ses propres valeurs occidentales aux pays Africains et leur dictant sa propre conception de la gestion de la faune sauvage sans aucune consultation préalable avec les communautés locales se voyant, de fait, sanctionnés par un embargo sur leurs ressources naturelles renouvelables.

 

Il est vrai que le tourisme cynégétique, dont découle naturellement l'importation de trophées, contribue de façon significative - et non uniquement financièrement - au développement des pays hôtes ainsi qu'à la préservation de leur faune sauvage. Ce constat a été rappelé officiellement et conjointement par Conservation Force et l'International Professional Hunter's Association dans une lettre ouverte, adressée le 16 janvier dernier, à Mme Braun-Pivet, Présidente de l'Assemblée Nationale Française.


Plus récemment, un collectif rassemblant une centaine d'experts internationaux, mondialement reconnus, dans leur domaine, a interpellé le Premier Ministre français afin de lui demander de veiller à ce que cette proposition de loi ne compromette pas les efforts de conservation de la biodiversité et ne contrevienne pas aux engagements internationaux de la France dans ce domaine.

A l'appui de nos actions, nous pouvons compter sur le soutien de la communauté cynégétique mais aussi de la population dans son ensemble. Après avoir reçu les commentaires de plus de 7 000 personnes interrogées dans cinq pays - Espagne, Danemark, Italie, Pologne et Allemagne - une enquête indépendante de YouGov a révélé que la majorité des citoyens européens acceptent la chasse et les chasseurs. Menée tout au long du mois de novembre 2023, l'enquête visait à explorer l'état d'esprit des Européens sur des questions fondamentales relatives à la chasse et à la question de la "chasse aux trophées". Celle-ci a révélé que 77% des personnes interrogées approuvaient le fait de conserver des trophées de chasse, ou étaient neutres à cet égard. Ces nouvelles conclusions devraient apporter des nuances indispensables aux discussions en cours, compte tenu de la complexité du commerce international des trophées et des avantages qu'ils procurent à la faune et à la flore sauvages ainsi qu'aux population. Nous espérons que les décideurs politiques􀆟tiendront compte de ces résultats lorsqu'ils élaboreront leurs politiques de gestion des espèces sauvages en Europe et ailleurs dans les années à venir.

Dans le cadre du processus parlementaire, la proposition de loi revient devant le Parlement début mars. Le CIC poursuit donc son travail et vient, début février, d'adresser un nouveau courrier aux députés et sénateurs afin de faire valoir nos arguments.

bottom of page